Archives du Monde

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil
Nos missions
  • Ethno'Fil

     

     

    En partenariat avec les Archives départementales de l’Hérault, les associations Archives du Monde et PACIM ont inauguré en 2010 le premier atelier participatif d’initiation aux enquêtes ethnographiques Ethno’Fil ouvert à tous.

    Ethno’Fil s’articule autour de la collecte, la sauvegarde et la valorisation de la mémoire orale de Montpellier et de sa région. Cette démarche répond à l’intérêt marqué du public pour la parole des anciens et les récits de vie.

    Ethno’Fil propose un soutien pédagogique et logistique à ceux qui souhaitent participer à la constitution du patrimoine oral.


    Ensemble, conservons la mémoire !

    Pour voir le flyer: cliquer > Flyer

  • Archives radios
    Les projets de sauvegarde et promotion des archives radiophoniques de l’Afrique de l’Ouest concernent actuellement radios Lomé au Togo, Radio Burkina, La Voix du Sahel au Niger et la Radio Nationale du Mali.
    Ces radios, qui ont été créées dans les années 50, possèdent en moyenne plus de 10.000 heures d’archives radiophoniques indispensables à la construction de l'identité des peuples et remplissent des objectifs d'éducation populaire et de démocratisation. De façon générale, la plupart des productions radiophoniques a été conservée. Il s’agit essentiellement de « journaux parlés » qui abordent l’actualité politique, économique et culturelle du pays. De plus de nombreuses émissions portent sur la culture (musiques, contes, poèmes), la société, la santé, le sport, l’éducation... Depuis plusieurs années, ces radios cherchent tous les moyens pour sauvegarder cette mémoire.

    Documentalistes de la RTB

     

    La mise en place d'une opération de sauvegarde durable des archives nécessite avant tout l'acquisition d'un système d'archivage numérique fiable et la mise en place d'un processus efficace de numérisation au sein du média.

    Acquisition d'un système d'archivage numérique

    L’autonomie passe par l’acquisition et l'appropriation d’un système d’archivage sur place. De plus, plusieurs stations d'archivage sont mises à disposition le temps de sauvegarder les archives prioritaires.

    Formation

    Par le biais de formation continue, de nouvelles compétences sont acquises dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Ce savoir-faire local est indispensable à la pérennité du projet.

    Thèmes des formations :

    • Documentalistes : acquisition, indexation, documentation
    • Techniciens : édition, import, export, conversion de format, publication sur internet
    • Responsables de maintenance : notions d’administration

    Certains techniciens reçoivent une formation plus poussée dans le domaine de l’administration afin de faciliter les opérations de maintenance à distance.

    Opération de sauvegarde

    La méthodologie de l’archivage est basée sur deux priorités : sauvegarder les archives les plus pertinentes et anticiper l’exploitation de ces archives. Le processus se déroule en plusieurs étapes:

    • Sélection des bandes prioritaires
    • Indexation et numérisation
    • Stockage
    • Edition d'extraits
    • Mise en ligne du catalogue et d'extraits d'archives

    Après plusieurs missions, le site www.archivesdumonde.org doit devenir une référence de consultation pour les radios, les télévisions, les chercheurs… Cette richesse de contenu est une des clés de la réussite commerciale du site au profit des radios.

  • Projections sonores

    Ces soirées ont pour objectifs de valoriser les archives sonores auprès du grand public. Les projections participent aussi à la découverte des témoignages oraux issus de collectes, des fonds des Archives départementales de l’Hérault ou de radios du monde. Les séances d’écoute offrent des moments magiques où chacun se retrouve immergé dans des temps anciens de la région ou d’ailleurs.
    Plongés dans une légère obscurité, les auditeurs écoutent trois à quatre extraits d’archives sonores de pays différents. Chaque extrait est présenté par un historien qui apporte à la fois sa connaissance universitaire et son expérience humaine. Enfin, pour clore la séance, la parole est donnée au public pour un débat avec les intervenants.


    .